Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires / Nos soutiens
Qui sommes-nous ?
Système éducatif, réformes, programmes

Accéder au corps des professeurs de chaires supérieures par liste d’aptitude

istockphoto-Ridofranz
© istockphoto-Ridofranz

Elles introduisent comme nouveauté la nécessité de candidater. Il faut désormais rédiger une lettre de motivation et mettre à jour son CV – ce qui peut être mal perçu par ceux s’estimant déjà suffisamment connus par l’Inspection générale qui établit les promotions. 

Toutefois, une liste d’aptitude nécessite de candidater, d’où cette régularisation des conditions d’accès. Cela ne devrait pas modifier sensiblement la liste de ceux qui auraient eu accès au corps, sauf pour ceux qui auraient oublié de candidater. Les professeurs déjà bien connus de l’Inspection générale et qui ont rédigé une lettre succincte ne devraient pas pâtir de ce changement. La question est de savoir si des candidats méconnus ou oubliés l’année précédente en tireront profit. 

La possibilité de candidater concerne les professeurs agrégés de l’enseignement du second degré, parvenus au moins au 6e échelon de la classe normale au 1er septembre 2023 et ayant assuré pendant au moins deux années scolaires en classe préparatoire aux grandes écoles un service hebdomadaire de 5 heures dans une même division ou de 6 heures réparties sur plusieurs divisions, deux de ces divisions au moins correspondant à des programmes d’enseignement différents, ainsi que l’indique le décret n°68-503 du 30 mai 1068 modifié. 

 

Comme l’indiquent les LDG, « l’accès au corps des professeurs de chaires supérieures permet de distinguer les professeurs agrégés dont la qualification et le parcours professionnel au sein de classes préparatoires aux grandes écoles méritent une reconnaissance, au regard d’un investissement particulier dans leur établissement, dans des projets ou dans des formations ». Nombre de professeurs remplissent ces conditions, qu’ils candidatent ou non. Ils n’en seront pas pour autant choisis cette année faute de promotion possible. En effet, les possibilités de nomination sont déterminées par les vacances effectives de postes consécutives aux départs définitifs du corps. 

 

La date prévisionnelle de publication des résultats est fixée au 4 juillet 2024 (BO n°1 du 4 janvier 2024). 

À l’occasion du bilan des LDG qui aura lieu cet automne, le SNALC vous informera sur les effets de ce passage à la candidature. 

Lire aussi