Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires / Nos soutiens
Qui sommes-nous ?
Rémunérations, indemnités
Système éducatif, réformes, programmes

Alerte canicule !

FreePik
© FreePik

En été, lors des épisodes caniculaires de plus en plus fréquents, il n’est pas question pour notre administration d’isoler les salles, de prévoir une climatisation, voire des rafraîchisseurs d’air ; les ventilateurs sont mis à l’index depuis la pandémie : ils favorisent la propagation des virus ; les enseignants et les élèves, victimes de décisions ineptes, suffoquent dans l’indifférence la plus totale. A ce rythme-là, les profs résisteront à tout, tels les scorpions à la radioactivité ! Les élèves sont en piteux état, les après-midi de canicule et dire qu’il est question de rallonger la période de cours estivale, au lieu de raccourcir les congés de la Toussaint par exemple, bien plus profitables sur le plan pédagogique. Rajoutons à cela des locaux exigus pour des classes de plus en plus surchargées ! Tout est fait pour réduire les coûts et le bon sens fait cruellement défaut ! Au point qu’émane une certaine lassitude de la part des personnels : à quoi bon se rebeller ? Lire à ce propos le communiqué de notre Président national Jean-Rémi GIRARD :

Le SNALC dénonce des conditions de travail qui ne sont pas dignes du 21ème siècle. A quand des locaux isolés convenablement ou des salles climatisées ou à tout le moins rafraîchies, maintenant que les épisodes de canicule se multiplient et se prolongent jusqu’en automne ?

En hiver, le problème est le même : chauffage inexistant ou modulé à la baisse depuis des années, bien avant qu’il ne soit question de « sobriété énergétique » ! Les collègues se reconnaîtront ! Les personnels ont eu une bonne décennie pour s’entraîner au froid rigoureux régnant dans les salles de classe (température avoisinant entre 12°et 15° dans certains établissements) en faisant cours en doudoune, avec des élèves hagards et frigorifiés au petit matin ! Le principal problème résidant dans le télé chauffage des établissements, compétence transférée au conseil départemental pour les collèges, instance qui se soucie très peu du confort des élèves et du personnel et qui fait tout pour retarder la mise en route du chauffage. Les intendants passent des heures au téléphone pour résoudre des situations, gérées auparavant par l’agent d’entretien. Hélas, les saisons en Alsace ne se ressemblent pas et le réchauffement climatique ayant supprimé les périodes de transition, le passage de l’été indien à l’hiver se fait brutalement. Lors de nos tournées d’implantation, nous avons pu constater des situations diverses et des tensions fréquentes à ce sujet, tant dans les équipes enseignantes, qu’administratives.

En bref, on économise l’espace, le chauffage, les personnels et les travaux d’isolation sont rares. L’enveloppe budgétaire fait défaut, tandis que des sommes autrement plus importantes sont octroyées et englouties dans des projets farfelus. Retour aux années 1980, où les élèves étaient entassés dans des baraquements, à une différence près : ces derniers étaient équipés d’un poêle à bois efficace !

Le SNALC appelle les personnels à réagir et à ne pas rester isolés, face à de telles situations !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi