Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires
Qui sommes-nous ?
Rémunérations, indemnités
Système éducatif, réformes, programmes

EAFC – Enliser l’Accès à la Formation Continue ?

FreePik
© FreePik

La crise des recrutements et l’arrivée de personnels contractuels d’horizons divers d’une part, et de l’autre celle des personnels rattachés de Jeunesse et Sports, nécessitent peut-être une approche globale de la formation. Certes, mais ainsi les nouvelles Ecoles Académiques de Formation Continue délaissent la majorité des personnels qui sont en demande de formations pour répondre à leurs projets. Quid des formations disciplinaires ? Le PAF n’a pas encore été remplacé dans sa richesse et sa diversité. Le SNALC est attaché à la qualité de l’enseignement et sait que les enseignants ne se nourrissent pas que de sciences cognitives.

Des conseillers territoriaux doivent compléter le dispositif ; mais les offres de formation proposées et la novlangue (« flash coaching ») ont déjà pour effet un désintérêt des collègues. Les collègues pointent d’autres dysfonctionnements : heures de formation proposées en dehors du temps de service surtout dans le 1er degré, ordres de mission envoyés moins de 48h avant la formation, page est encore en construction …. Les formations « activables à tout moment dans l’année » (site MEN) impliquent un suivi journalier : comment faire cours et suivre ses messages simultanément ? En outre c’est l’agent qui fait son inscription mais n’a pas toujours la visibilité sur sa demande, validée ou non par le chef d’établissement ou le conseiller territorial, délais de réponse réduits … Les procédures floues compliquent l’accès aux formations.

« Proximité », « contextes territoriaux » sont les maîtres mots d’après le site national du MEN mais la dimension disciplinaire est souvent oubliée.

Pour le SNALC, la formation de ses personnels ne peut pas se résoudre à du saupoudrage cognitif. On peut craindre que la réduction des offres de formation à une dimension locale et de proximité aboutisse à un enlisement pédagogique, alors que nous savons tous que ce qui fait évoluer les professeurs comme les élèves, c’est de voir plus grand par nos connaissances.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi