Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires / Nos soutiens
Qui sommes-nous ?
Système éducatif, réformes, programmes

Être affecté dans des établissements du supérieur : dispositifs et procédure

freepik
© freepik

Le SNALC de Strasbourg attire votre attention sur le dispositif Emplois et procédure d’affectation des personnels du 2nd degré dans les établissements d’enseignement supérieur pour l’année 2025.

 

La note de service ministérielle relative à la procédure d’affectation des personnels enseignants du 2nd degré dans les établissements de l’enseignement supérieur est parue le 24 mai dernier.

Peuvent postuler sur ces postes les fonctionnaires titulaires appartenant aux corps suivants : Professeurs de chaire supérieure, Profs agrégés, certifiés, PLP, PEPS, CPE, Psy-EN, profs des écoles, fonctionnaires de catégorie A non enseignants.

Les personnels candidats à ces emplois peuvent être en activité, en disponibilité, ou détachement ou tout autre congé divers au moment du dépôt de leur candidature.

Les postes sont à pourvoir pour le 1er septembre 2025. La publication des postes vacants ou susceptibles d’être vacants est accessible sur le site GALAXIE de l’enseignement supérieur. Le recrutement est organisé en 2 phases : une campagne principale à compter du 1er septembre 2025, et une campagne complémentaire à compter du 10 mars 2025.

Pour candidater, les personnels doivent saisir leur déclaration de candidature et transmettre leur dossier via l’application Galaxie. Il s’agit d’une double candidature. Ils peuvent s’abonner aux offres de postes afin d’être tenus informés des publications actualisées en temps réel. Il peut s’agir de postes vacants ou de postes susceptibles d’être vacants. Une mise à jour régulière des postes est faite par les établissements de l’enseignement supérieur affectataires de ces emplois.

Pour les établissements situés dans les collectivités d’outre-mer (Nouvelle Calédonie, Polynésie française, Wallis-et-Futuna), la durée d’affectation est limitée à 2 ans et elle ne peut être sollicitée qu’à l’issue d’une affectation d’une durée minimale de 2 ans hors de ces territoires, sauf pour l’agent dont le CIMM (centre des intérêts matériels et moraux) se situe dans un de ces territoires.

La candidature est soumise à l’avis du recteur d’académie. Un classement des candidatures est effectué par les établissements affectataires à ces emplois. Le candidat classé peut exprimer un ou plusieurs souhaits d’affectation. S’il est retenu, en cas de non réponse d’acceptation du poste dans un délai imparti, il sera considéré comme renonçant à cette affectation.

Un personnel affecté dans l’enseignement supérieur, peut à sa demande, retrouver une affectation dans le second degré, en participant aux opérations de mobilité :

  • au mouvement intra-académique pour retrouver une affectation dans le second degré dans son académie d’affectation,
  • au mouvement inter-académique, pour demander une mutation dans le 2nd degré dans une autre académie.

Lire aussi