Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires
Qui sommes-nous ?
Rémunérations, indemnités
Système éducatif, réformes, programmes

J’ai fait un rêve aujourd’hui …

Liudmila Chernetska
© Liudmila Chernetska

J’ai fait un rêve, M. le Ministre, un rêve vieux de près d’un demi-siècle ! Un rêve où le respect de chacun et l’égale dignité de tous sont les maîtres-mots des relations entre tous les acteurs de l’Education Nationale.

J’ai fait un rêve que l’ensemble des personnels de l’Education Nationale seraient considérés, écoutés quand bien même ils expriment les difficultés réelles, quotidiennes du terrain. J’ai fait un rêve où ces difficultés ne seraient pas considérées comme le symptôme de leur illégitimité à exercer leur métier, mais comme le révélateur de l’accélération de l’évolution de la société et de l’insuffisance des moyens humains, structurels, pédagogiques mis en regard.

J’ai fait un rêve, celui où l’ensemble des personnels travailleraient dans la confiance, l’autonomie, l’assurance d’un soutien hiérarchique, d’un vrai dialogue bienveillant, où la contestation des programmes, de la parole de l’enseignant n’auraient pas sa place. J’ai fait un rêve d’un monde sans insultes, sans rumeurs, sans discriminations physiques, religieuses, ethniques … Vous savez, ces maux qui minent notre société et notre Ecole et qui coûtent la vie à certains, petits ou grands …

J’ai fait un rêve où la communication sur les grands chantiers de l’Ecole de demain serait nourrie, en amont, d’un dialogue constructif élaboré à partir des remontées du terrain, où les acteurs seraient consultés et leur avis pris en compte … Un rêve où les cadres de l’Education Nationale cesseraient d’être des « managers à la pagaie » fonctionnant sur ce mode usant « essais-erreurs », faisant lundi, défaisant mardi, … au gré des informations et des contre-informations diffusées dans les médias.

J’ai fait ce rêve pour l’Ecole publique, pour une Ecole publique forte, respectueuse, ambitieuse, qui permette à chaque enfant, à chaque agent, à chaque personnel d’être fier de sa contribution à notre Nation.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi