Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires
Qui sommes-nous ?
Rémunérations, indemnités
Système éducatif, réformes, programmes

Le Spa Sulzbad à l’eau de source Saint Amandus

sulzbad-spa-thermal
© sulzbad-spa-thermal
Le SNALC soutient Catherine KRAEMER et le SPA de Sulzbad au cœur de l’alsace dans un sanctuaire de verdure, au cœur du vignoble alsacien.

Une eau de source unique, laissée à l’état pure, connue depuis le Moyen Age, véritable trésor géologique qui contient une quantité importante et diversifiée de sels minéraux et d’oligo-éléments, un cadre authentique apaisant où l’on se ressource, psychiquement et physiquement.

 

Un bel éventail de soins composés ou à la carte sont proposés pour répondre à tous les besoins ; se détendre, soulager les douleurs, tonifier, détoxifier, amincir, anti-âge et pour tous les profils ; sportif, stressé, déprimé, actif, retraité, surmené, chef d’entreprise, ou tout simplement ceux qui veulent préserver leur capital santé.

Catherine Kraemer
Une Eau de source très minéralisée – restée intacte jusqu’à nos jours.

De composition unique et invariable, la source minérale de Sulzbad est connue et utilisée depuis des siècles. Cette eau contient une quantité importante et diversifiée de sels minéraux et d’oligo-éléments.

Eau chlorurée, sulfatée, bicarbonatée, sodique et potassique de grande propreté bactériologique, la source Saint Amand jaillit à Sulzbad après avoir parcouru un dédale de roches souterraines où elle s’est chargée d’éléments minéraux exceptionnels. Autrefois appelée eau thermale, therme réservé aux lieux de cures médicalisés.

Présentation de Sulzbad
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi