Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires
Qui sommes-nous ?
Rémunérations, indemnités
Système éducatif, réformes, programmes

Mouvement des personnels de direction (PERDIR) 2021

a6e5af1b76489efaefa895a818a1c5d79562c6df
Les années se suivent, les DASEN se succèdent avec toujours le même discours : « les personnels de direction alsaciens sont peu mobiles et il est nécessaire de trouver des solutions pour celles et ceux avec 7 ou 8 ans d’ancienneté sur poste ». Pourtant lors du premier mouvement 2021, il y a eu 170 demandes de mutation et seulement 34 ont abouti. Il y a donc 34 personnels mobiles et il reste 136 playmobiles !

Une nouvelle fois, le SNALC ne peut que noter l’écart entre le discours et la réalité du mouvement 2021.

Cependant, le SNALC note une amélioration pour 2021 au regard de 2019 qui a marqué la profession avec un mouvement strasbourgeois intra-muros scandaleux et 2020 avec un échange de poste colmarien incompréhensible et inacceptable !

Malgré le martèlement « pédagogique » dont le rectorat strasbourgeois fait preuve, le mouvement alsacien reste opaque et désespère bon nombre de personnels de direction qui ne savent tout simplement plus quels sont les critères pour obtenir une mutation ? L’investissement, la compétence et l’abnégation ne suffisent plus !

Quel est donc cet outil secret qui permet de sortir du cycle infernal des playmobiles ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi