Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires / Nos soutiens
Qui sommes-nous ?
Système éducatif, réformes, programmes

Présenter une liste SNALC au Conseil d’administration

snalc
© snalc

Être, plus que jamais, un syndicat vigilant et constructif

 

L’heure de la rentrée scolaire a sonné et, avec elle, son lot d’espoirs, mais aussi d’interrogations, voire d’inquiétudes pour les personnels. C’est aussi  le moment, dans un contexte d’annonces et de réformes multiples, de renforcer son engagement pour chaque sympathisant ou adhérent du SNALC.

Le SNALC, indépendant de toute attache politique, est un syndicat représentatif ; il tient plus que tout à sa liberté de parole et d’action, avec pour seul objectif la défense des droits de tous les personnels de l’Education nationale au service des grands principes de l’école républicaine. C’est dans cet esprit qu’il invite pour l’année scolaire qui débute chacun de ses sympathisants ou adhérents à s’engager dans son établissement, notamment en présentant une liste SNALC au Conseil d’administration.

Les débats et les votes concernant le budget, la DHG (dotation horaire globale), les crédits d’enseignement, l’organisation du temps scolaire, la répartition des classes et des groupes, la suppression ou la création de postes, le règlement intérieur, le régime des sanctions, et bien d’autres sujets essentiels, sont du ressort exclusif du C.A.

C’est pourquoi, le SNALC se doit d’y être représenté par des élus clairement identifiés.

Dans la majorité des établissements, les personnels qui souhaitent devenir membres du C.A. se présentent sur des listes unitaires, intersyndicales ou « sans étiquette » ; c’est la pratique commune mais c’est une erreur, car non seulement cela ne sert pas la représentativité de votre syndicat, mais cela dessert votre poids dans la prise de décision.

Il faut donc des listes SNALC, et identifiées comme telles.

Pour ce faire, il suffit simplement de présenter une liste comportant au moins deux noms (maximum douze ou quatorze selon la taille de l’établissement). Cette liste SNALC peut comporter des enseignants, des documentalistes, des CPE, des AED, des AESH, adhérents ou même sympathisants. Cette liste SNALC,  signée par chacune des personnes candidates, devra être remise à votre chef d’établissement au moins dix jours francs avant l’ouverture du scrutin.

Être sympathisant – ou mieux : adhérent – est souvent le premier pas de l’engagement syndical. Et les raisons d’adhésion sont le plus souvent guidées par un intérêt tout personnel, ce qui est bien compréhensible. Mais il arrive parfois qu’à celles-ci s’ajoutent des raisons d’intérêt général, et même d’intérêt public. Dans le contexte actuel de « réformite » tous azimuts et de dégradation des conditions de travail de bien des personnels, il ne serait pas incongru que l’engagement syndical se développe. C’est en tout cas le vœu que formule le SNALC en cette rentrée scolaire en vous invitant à présenter des listes au Conseil d’administration de votre établissement.

Non pour s’opposer systématiquement, mais pour continuer à être, plus que jamais, un syndicat vigilant et constructif.

Le guide à télécharger permettra à chacun d’en savoir plus.

Lire aussi