Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Affichage, tracts, militantisme
Billets d’humour, billets d’humeur
Carrière, mutations, échelons, grades…
Circulaires du rectorat, CAPA, audiences
Conditions de travail
Congrès, colloques du SNALC
Laïcité
Les Actualités
Les éditos du Snalctualités
Les Incontournables
Nos partenaires
Qui sommes-nous ?
Rémunérations, indemnités
Système éducatif, réformes, programmes

Stagiaire ET syndiqué : Est-ce bien compatible ?

Photo de Max Fischer provenant de Pexels
© Photo de Max Fischer provenant de Pexels
Stagiaire ET syndiqué :

Est-ce bien compatible ?

Toutes nos félicitations ! Vous êtes lauréat d’un concours difficile, et même très exigeant dans le cas où vous avez passé l’agrégation. Vous êtes au seuil d’une année riche, pleine de promesses – mais aussi pleine de surprises, bonnes et mauvaises. C’est pourquoi le SNALC, Syndicat NAtional des Lycées et Collèges, se tient à vos côtés pour vous accompagner tout au long de votre année de stage : aide et écoute pour toutes vos questions relatives à l’exercice du métier, conseils pour les mutations et l’évolution de carrière, intervention en cas de difficulté avec votre chef d’établissement ou votre inspecteur, etc.

Qui sommes-nous ?


Le SNALC est le plus ancien des syndicats d’enseignants. Créé en 1905, il a toujours eu pour vocation de défendre le métier de professeur. Aujourd’hui le SNALC étend son champ d’action à d’autres catégories de personnels : secrétaires administratifs, infirmières, personnels de vie scolaire, contractuels… Autant de personnes qui font confiance au SNALC pour les défendre et les représenter dans les différentes instances académiques et nationales.

Nos valeurs


Nous défendons avant tout des personnes : des femmes et des hommes qui, chacun, œuvrent quotidiennement pour instruire et éduquer la jeunesse du pays. Nos combats sont guidés par trois valeurs fondamentales :

1. Indépendance : le SNALC n’est rattaché à aucun parti politique et il refuse les subventions de l’État, ce qui lui permet d’être absolument libre dans ses prises de position. Pour nos adhérents, cela se traduit concrètement par le fait qu’ils ne sont jamais importunés par des sollicitations de quelque nature que ce soit : pas de consignes de vote, pas d’incitations à participer à des manifestations de soutien, pas de tracts ni de mails destinés à influencer leurs opinions politiques, religieuses, philosophiques. Si le SNALC est libre et indépendant, ses adhérents le sont aussi !

2. Liberté pédagogique : vous découvrirez cette année qu’il existe plusieurs manières de transmettre un savoir. En évoluant dans le métier, vous affinerez vos connaissances disciplinaires et vous élargirez votre palette pédagogique. Le SNALC veille à ce que chaque professeur reste libre de choisir les méthodes d’enseignement qui lui conviennent, celles qui lui donnent de l’aisance, qui accroissent son efficacité auprès des élèves ; celles qui correspondent à ses valeurs, et aussi au temps qu’il peut consacrer à ses classes. La liberté pédagogique est encadrée par la loi, mais cela signifie aussi qu’en retour elle est garantie par la loi ! Il arrive pourtant que certains inspecteurs ou que des équipes pédagogiques (qui ne sont pas la loi) ne respectent pas cette liberté. Le SNALC peut intervenir à vos côtés pour vous aider à faire entendre et accepter la conception du travail qui est la vôtre.

3. Légitimité : la défense des collègues n’est efficace que si elle prend appui sur la règlementation. Vous vous apercevrez vite qu’en connaissant vos droits, vous serez mieux armé pour faire face aux demandes parfois très farfelues de votre hiérarchie. Un exemple ? Le voici :

De l’utilité d’être syndiqué


Votre semaine d’accueil réservée aux fonctionnaires stagiaires est constituée d’une série de réunions auxquelles vous êtes… « invités »*. Or « invités » n’est pas « convoqués ». Qu’est-ce que cela change, direz-vous ? Eh bien, cela génère un traitement qu’au SNALC nous jugeons parfaitement anormal : en effet lorsqu’il n’y a pas de convocation, le rectorat n’a aucune obligation de rémunérer ces journées, alors qu’il s’agit de journées de travail, puisque vous êtes mobilisé en tant que stagiaire : première anomalie. Vous ne serez pas non plus indemnisé pour vos frais de déplacement et vos frais de restauration, alors que ces dépenses découlent directement de votre activité professionnelle : deuxième anomalie. Il n’y aura pas non plus de reconnaissance d’accident du travail si, par manque de chance, vous tombez dans les escaliers de l’ESPE ou si vous vous faites renverser par une voiture en cheminant de la gare jusqu’au site de formation. Pourtant vous êtes en exercice : troisième anomalie.
La quatrième anomalie relève de l’injonction paradoxale, c’est-à-dire que l’ordre donné contient sa propre contradiction. Ainsi ces réunions ne sont pas obligatoires ; mais vous signerez pour chaque réunion une fiche de présence (vos intervenants auront besoin de savoir qui, et combien de personnes se sont présentées à l’ESPE). Gageons que toute signature manquante sera relevée et que ce manquement pourra être retenu contre le stagiaire au moment où le rectorat le jugera opportun : à l’heure de la titularisation par exemple, dans le cas où l’on hésite sur la qualité d’un stage, les « absences » de la 1ère semaine pourront être interprétées à charge. En somme, pour cette semaine de prérentrée, vous n’avez pas de contraintes légales… mais beaucoup d’obligations morales. C’est en raison de l’existence de toutes ces anomalies que l’appui d’un syndicat peut être précieux !

Que faire alors de cette semaine de réunions de prérentrée ?


Le SNALC vous conseille de prendre part, autant que possible, à l’ensemble des réunions. Bien que la situation qui vous est faite soit anormale, mieux vaut ne pas chercher à lutter individuellement contre ces dysfonctionnements : cela vous desservirait. Le combat doit être mené par des syndicalistes aguerris et mieux protégés que vous ne l’êtes actuellement. Gardez une attitude correcte vis-à-vis des intervenants : vous êtes jugé dès le premier jour. En cas de retard ou d’absence pour une raison quelconque (maladie, problème de transport, problème de garde d’enfants), ayez la courtoisie de prévenir l’ESPE de votre empêchement : ainsi on ne pourra rien vous reprocher. Et si vous engagez des dépenses à l’occasion de cette semaine de réunions, conservez les justificatifs de transport et de repas, afin de les déduire du montant de votre revenu imposable au titre des frais réels. Le SNALC tient à votre disposition la copie d’écran de l’emploi du temps concocté par le Rectorat et l’ESPE qui attestera au besoin, auprès du service des impôts, la nécessité de ces dépenses.

Un stagiaire peut-il se syndiquer ?


Bien sûr ! Tout travailleur a le droit d’être informé et d’être défendu par un syndicat, et les stagiaires de l’ESPE ne sont pas exclus de ce droit. Vous pouvez donc décider librement d’appartenir ou non à l’organisation syndicale de votre choix. Par ailleurs les syndicats ne communiquent pas la liste de leurs adhérents : c’est une donnée strictement confidentielle ! Autrement dit, personne au rectorat ni dans votre établissement ne peut et n’a à connaitre l’existence de votre adhésion, ou de votre non-adhésion. Votre syndicat n’interviendra en votre nom que si vous lui en avez donné expressément l’accord : vous pouvez donc tout à fait passer une année de stage très satisfaisante, couronnée par votre titularisation, ET être syndiqué pour vous tenir informé de vos droits, être conseillé et suivi lors des moments cruciaux de cette première année de professorat.

Le SNALC Strasbourg vous souhaite
une année riche de découvertes et pleine d’heureux projets !
Séverine MANGIN
Déléguée SNALC pour le Haut-Rhin

______________________

* Lu sur le serveur SAVA du site académique du rectorat de Strasbourg :
« Vous êtes cordialement invité(e) les 27, 28, 29 et 30 août 2018 à participer aux journées d’accueil et de formation destinées aux enseignants et CPE stagiaires » // « Tous les fonctionnaires stagiaires étudiant à l’ESPE et enseignant à mi-temps en établissement sont invités à participer à une journée de formation » // « Les fonctionnaires stagiaires sont invités à prendre contact avec leur chef d’établissement d’affectation ». Source : https://bv.ac-strasbourg.fr/Sava/servlet/PageAccueilSava
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi